« Une « belle qualité de vie »… ça veut dire quoi, pour TOI ? »
Je me rappelle très bien la première fois que je me la suis posée, CONCRETEMENT, cette question.
C’était au cours d’un accompagnement pour réaligner mon activité. J’avais des clients, sur le papier un projet super, mais concrètement, j’avais de moins en moins d’énergie, et l’impression d’être à côté de ce que je voulais vivre, sans savoir exactement ce qui clochait….

Si ma première réaction à cette question a été « bah, facile, c’est évident ! »… en fait, je me suis rapidement rendu compte que :

1- en fait, ce n’était pas si évident pour moi
de savoir ce que c’était précisément MA définition à moi d’une « belle qualité de vie ».
J’avais tellement envie d’aider, qu’entre mes aspirations A MOI, et celles des autres… et les injonctions pour être une « bonne écolo alternative »… c’était un peu emmêlé.

2- qu’il y avait plein de choses que je ne m’autorisais pas (comme un cours de yoga sur-mesure, juste pour moi, en journée, en semaine, au lieu de « bosser »… Comme je viens de le faire aujourd’hui….).
En fait je me bloquais MOI-MÊME.

3- et que parfois, je me lançais même dans une direction complètement A L’OPPOSE de ce que je voulais !

Cette question, je trouve qu’elle est vraiment intéressante à se poser AVANT de lancer un nouveau projet ou en phase de réalignement(/réajustement/repositionnement/pivot… tu appelles ça comme tu veux, ce qui est sûr c’est que ça fait partie de tout projet VIVANT !)

Parce que répondre à cette question, ça permet :

  • d’être au clair sur ce qui est important pour SOI.
    Parce que bon… le trip de la maison de 200m2 avec piscine-labrador-4×4, c’est peut-être pas ça qui te fait rêver… Ni moi d’ailleurs ^^.
    Pour éviter notamment de se lancer, tête baissée, dans toutes les demandes extérieures qu’on peut recevoir (qui ne nous correspondent pas forcément… et donc de se disperser, de ne pas se sentir « à sa place »…)
  • de faire des CHOIX plus facilement. Et, tant qu’à faire, des choix alignés avec ce que tu veux vivre (c’est mieux !).
    Parce que si tu veux avoir du temps dispo pour ton potager ou tes enfants (a priori rien à voir, quoi que… ^^), et que tu te lances dans un job super passionnant mais qui t’envoie sur les routes de France et de Navarre environ 5 jours par semaine, 3 semaine par mois, 11 mois de l’année… il y a moyen que tu ne te sentes pas tout à fait « aligné.e » avec tes choix de vie.
  • Et de s’autoriser à y aller vers ce qui est bon pour soi, sans être en permanence en train d’appuyer sur l’accélérateur… et le frein en même temps (j’adore cette image !) ou de se demander tous les matins, si c’est la bonne direction.

Si tu as eu le même genre d’éducation que moi, ce n’est pas à l’école qu’on t’a appris ça.
Du coup, ça demande un apprentissage à l’âge adulte…

Bon…

…Mais c’est comme l’apprentissage de l’accordéon, c’est possible !

Des envies contradictoires ?
Vraiment ?

C’est donc au cours d’un accompagnement que je me suis offert, que je me suis VRAIMENT demandé pour la première fois quelle était la vie je voulais vivre.

Quand je dis vraiment, je veux dire en ayant une vision GLOBALE de ma vie, plutôt que morcelée, avec d’un côté le boulot, la relation avec mes enfants, mon compagnon, mes projets bénévoles… tous bien cloisonnés.

Non, une vision GLO-BA-LE.
En arrêtant de tout saucissonner, parce que ça n’a aucun sens. Que tout est lié, interdépendant.

Si je veux de la place dans ma vie pour
mon activité,
mes projets bénévoles,
mes enfants

… et arrêter de les mettre en concurrence, avoir une vision d’ensemble, c’est la première étape pour leur donner leur juste place.

Avant de clarifier ce que je voulais vivre, j’avais l’impression d’avoir des envies contradictoires.

Par exemple, j’ai toujours voulu avoir des projets passionnants, engagés, qui envoient du bois ET AUSSI des moments de rien, de pause, de totale impro, sans attentes, sans sollicitations, sans « rien à FAIRE ».

Et j’avais l’impression que ce n’était pas conciliable. Que c’était TOUT ou RIEN. Parce que je n’arrivais pas à doser mon investissement dans mes projets. Parce que je n’avais pas appris à le faire.
Et parce que c’est aussi ce que je voyais autour de moi (ou du moins ce que je croyais voir) : des personnes en mode « tout ou rien ».

En fait, cétait loin d’être des envies contradictoires.
J’étais juste à la recherche de MON EQUILIBRE à moi.
Mon équilibre du moment.
Un équilibre qui bouge, qui évolue, qui s’adapte. (qui n’était bizarrement pas le même lorsque je n’avais pas d’enfants, lorsqu’ils étaient nouveaux-nés ou maintenant qu’ils sont -un peu- plus autonomes…)

Mais comme je n’avais pas de clarté sur ce qui était important pour moi, je me lançais dans des projets qui m’emmenaient parfois… pile à l’opposé de là où je voulais aller !

Bref, aujourd’hui, cette question, je me la pose régulièrement… et je la pose quasi-systématiquement aux personnes que j’accompagne. (à chaque fois, c’est un moment vraiment touchant !)

Crédit photo : Talented girls

AUJOURD’HUI, pour moi,
avoir « une belle qualité de vie », c’est…

  • lancer/développer des INITIATIVES QUI ONT DU SENS et qui répondent à un vrai besoin (pour moi, notamment !) : mes PROJETS CITOYENS. Dans la joie, la bonne humeur, et la légèreté.
    Au moment où j’écris cet article, j’en ai 2 principaux : notre futur tiers-lieu, avec lequel nous proposons déjà un groupement d’achats, qui a émerger pendant le confinement, et notre école alternative.
Atelier Vie coopérative dans notre école alternative
  • avoir du temps pour plonger dans mes différents projets ET AUSSI du temps pour être avec mes enfants, mon compagnon, ma famille, mes amis. Pour des heures de jeux de société (ma passion. Mais attention, pas n’importe quels jeux, hein !^^), pour refaire le monde, pour être là, juste avec eux, complètement dispo (et pas « à moitié là », toujours connectée au PC/téléphone, avec la dose de culpabilité qui va bien avec ^^).
    ET AUSSI avoir du temps juste pour moi, pour créer, pratiquer mon yoga ou juste ne rien faire, selon mon envie du moment.
  • savoir que mes proches, et notamment mes enfants, vont bien. Qu’ils sont heureux, en pleine santé.
    Bon… C’est un peu cul-cul à écrire… mais bon, j’assume ! ^^ C’est tellement important pour moi. C’est notamment ce qui nous a fait déménager pour rejoindre notre école alternative.
  • continuer à me FORMER chaque année et continuer à découvrir et apprendre (médecine traditionnelle chinoise, couture, yoga, conception de plans pour maison bioclimatique, permaculture… la liste est longue comme le bras et ne fait que grandir !)
Journée de retraite – Bivouac de printemps
  • expérimenter, encore et toujours et créer sur-mesure, dans tous les domaines de ma vie (mon job, les plans de ma maison, mes meubles, mes vêtements…).
  • rencontrer des personnes passionnantes et inspirantes qui, elles aussi, expérimentent, testent, créent, innovent, inventent… pour découvrir leurs coulisses (et nourrir mon insatiable curiosité !)
  • continuer à transmettre le fruit de mes découvertes, de mes expérimentations, de mes apprentissages. Et sentir que ça aide vraiment les personnes qui viennent vers moi parce qu’elles veulent concilier leurs engagement, leurs envies… et leurs besoins. Que ça leur permet de lancer, faire grandir, ajuster leurs projets pour les développer dans les meilleures conditions, sans se sacrifier. Et bien sûr BIEN MANGER ! Et oui, la base quand même !
    Aller au restau. Souvent. Découvrir d’autres manières de cuisiner. Mettre les pieds sous la table, et déguster. La vie ! 🙂
Délicieuse assiette préparée avec amour par Fabienne pour le Bivouac de printemps

Voilà ce que ça veut dire, pour moi, aujourd’hui, avoir une belle qualité de vie.

C’est avoir de la place pour ces différentes sphères, plutôt qu’avoir à choisir la voie de la « carrière » à temps plein, être avec mes enfants, développer des projets qui ont du sens ou continuer à apprendre.

Bien sûr, tout ça demande des ressources.
Du temps, de l’argent, de l’énergie.
Je ne dis certainement pas que ma vie est parfaite, mais c’est en chemin, et globalement, ça colle pas mal avec MA définition d’une belle qualité de vie. surtout sachant d’où je viens et quel a été mon parcours jusque là.

Et surtout, être au clair là dessus, ça m’aide chaque jour à faire mes choix.
Surtout quand ce n’est pas simple.
Surtout quand j’ai l’impression de vouloir des choses contradictoires
… et que je suis tout simplement en train de réajuster mon équilibre ! 😉

Remplir les bocaux, ma grande passion (sans rire) !

Et pour toi, c’est quoi, aujourd’hui,
TA définition d’une belle qualité de vie ?

Il y a quoi comme ingrédients dedans ?

Je suis sûre qu’en lisant les commentaires, ça va me faire penser à des choses qui sont importantes pour moi aussi, que je n’ai pas pensé à noter ! ^^)

 

Bienvenue !
Je suis Lidy. J’accompagne les femmes passionnées et engagées, qui veulent changer le monde et kiffer leur vie grâce à leurs projets !
Je suis facilitatrice de projets coopératifs et mentore pour entrepreneures multipotentielles.
En Savoir Plus sur moi

Laissez un commentaire





Avertis-moi par mail si quelqu'un répond à mon commentaire. Tu peux également t'inscrire sans commenter.

dictum quis, id venenatis risus. ut felis et, eleifend
15 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez15
Partagez