Faire sa rentrée sans finir atomisée

Hier je discutais avec une copine, qui me disait qu’elle se préparait pour se prendre une grosse vague à la rentrée.
Tu sais, le genre de vague où tu bois une bonne tasse et où tu finis échouée comme un tas d’algues sur la plage après t’être fait faire un petit gommage aux grains de sables.

Ca me parle tellement cette image ! (et pas juste parce que je reviens de la mer !) 😉

Lorsque je pense à mon année à venir, je vois un grand cercle représentant les 12 mois, avec des zones rouges, des jaunes et des vertes :

  • Les rouges, c’est les périodes où, chaque année, ça envoie ! Pas besoin de charger la mule, mon agenda se remplit tout seul si je ne fais pas gaffe !
  • Les vertes, c’est l’inverse. Il faudrait que je force pour qu’il se passe quelque chose. Clairement, personne n’est là.
  • Les jaunes, au milieu, c’est des périodes « normales », ni trop intenses, ni trop plan-plan

Et clairement, septembre, mai, juin (et souvent janvier aussi), c’est rouge.
Alors qu’en juillet-août, c’est à chaque fois un beau vert !

Septembre, le mois « rouge » par excellence : ça envoie !

En septembre, je passe donc allégrement du vert au rouge, sans transition, bam !
Il y a :

  • bien sûr les activités qui se (re)mettent en place : le yoga du jeudi pour moi, percussions brésiliennes pour les enfants, badminton pour Seb, les cercles de femmes, et j’espère bien réussir à rassembler assez de copains pour qu’on créé un groupe de percussions brésiliennes aussi pour nous, les adultes.
    Je ne parle même pas de tous les stages que j’aimerai faire : permaculture humaine, peinture, chant, couture, …
  • les projets associatifs qui reprennent (école associative -moi je m’occupe surtout de la vie collective -, le groupement d’achats vrac/bio, le tiers-lieux avec son espace coworking et café associatif…)
  • les nouvelles clientes qui commencent leur accompagnement. Nouveau cycle, nouvelles intentions, nouveaux engagements pour s’aider à aller concrétiser ses intentions. 🙂
  • l’école qui reprend, avec son rythme si… voluptueux… blague !
    (Après 2 mois à être hyper flex sur l’heure du couché… je crois que c’est pour moi le plus dur, à la rentrée ! )
  • les copains qu’on n’a pas pu voir l’été, qu’on n’a fait que croiser pendant 2 mois, qui sont de retour et qu’on a follement envie de revoir ! (petit message en passant, oui, je sais que vous me lisez les copains, je vous aime !)
  • les derniers festivals, concerts, spectacles, animations qui profitent encore du beau temps avant de sortir les bottes-imper
  • Et plus largement, ce décalage entre ce que mon corps me dit : “tant que tu as tes tongs au pieds -et je fais en sorte que ça dure le plus longtemps possible ^^ – c’est l’été. Et en été, tu ralentis !” et ce que ma tête me dit “Oula ! Mais c’est la rentrée, il va falloir t’y mettre ma cocotte, tu vois tout ce que tu as à faire !”

Pendant un temps, je me suis dit que ça n’avait pas de sens d’avoir des périodes rouges où ça envoie et des périodes vertes, très tranquilles (et au milieu, les jaunes…).

Et un rythme lissé sur l’année… ça donnerait quoi ?

J’ai essayé de lisser tout ça (et j’y ai pas trop mal réussi) pour n’avoir que du jaune partout et… je me suis rendu compte que je me faisais vraiment ch**r.

Qu’en fait, les variations de rythme, j’aime ça. 

Qu’avoir le même rythme toute l’année, ça m’ennuie profondément. Que ça casse même mon élan. Je me ramollis et je perds un peu de ma passion en essayant de lisser mon rythme.

En creusant un peu, je me suis rendu compte, que le problème, ce n’était pas d’avoir des périodes rouges/oranges/vertes…

C’était de les subir, de ne pas les choisir.
De ne pas donner du sens à ces périodes bien chargées et de ne pas pouvoir agir sur leur intensité et leur durée.

J’ai aussi constaté que depuis mes grosses périodes d’épuisement, il y a quelques années, c’est comme si j’avais des fusibles plus sensibles au stress et à la suractivité. dès que ça monte un peu trop, ça saute !

Ce qui m’a aidée pour bien vivre ma rentrée
(et toutes les zones rouges de mon année)

1- avoir une vision claire de mon emploi du temps

et savoir quand je repasse en période jaune ou verte. Quand je ne le sais pas, c’est comme si mon corps flippait que je reste en zone rouge trop longtemps. Ca passe par regarder mon agenda… tout simplement. ^^

2- élaguer si je vois que ça dure trop longtemps ou que c’est trop intense

(non, tout n’est pas indispensable. Pas besoin de tomber malade ou de se bloquer le dos pour s’auto-prouver -inconsciemment bien sûr ^^- que je ne suis pas indispensable)

3- apprendre progressivement à accepter mes nouvelles limites en terme d’énergie… sans me juger….

Oui, avant je pouvais bosser jour et nuit comme une tarée, c’est vrai.
Me rendre compte que je n’arrivais plus à envoyer autant qu’avant m’a vraiment mise en colère.
Je refusais de me sentir limitée, je me comparais aux autres « qui eux, arrivent à en faire plus ».
J’avais un bon petit deuil à faire. Le deuil de cette Lidy qui ne s’écoutait pas. J’ai clairement dépassé les limites de ce qui était juste pour moi. Maintenant, pour me protéger, mon corps ne me laisse plus aller si loin. Comme un deuil à faire.

Pour cette rentrée, par exemple, j’ai plein plein plein de choses qui me donnent envie. (Comme toujours, tu me diras !)

Comme je sais que si je reste dans le rouge trop longtemps (ou trop intense), je me transforme en dragon sans patience, et que j’ai vraiment pas envie (pas facile à vivre, surtout pour l’entourage ^^), j’ai décidé de trier et choisir ce que je veux vraiment me garder pour septembre et ce que je décide de… décaler.

Parce que bon… si je finis par ne plus kiffer ce que je fais parce que j’en fait trop en même temps… ça perd tout intérêt !

J’ai élagué un peu cet été, pour rendre mon activité plus légère (je me rends de plus en plus compte à quel point j’aime lorsque c’est léger, je ne supporte plus les grosses usines à gaz).

Pour la rentrée, mes priorités sont :

  • accueillir mes nouvelles clientes et continuer à accompagner mes clientes dans les meilleures conditions pour développer leurs projets-passions (les accompagnements Alignement et Journée immersive se sont étoffés cet été pour être encore plus efficaces, je peux te dire que ça dépote !)
  • rejoindre un groupe d’entrepreneur.e.s avancé.e.s qui partagent mes valeurs et intentions pour passer mes prochaines étapes de développement avec confiance et clarté (contribuer au monde en prenant soin de ses besoins)
  • accompagner le changement de nom de La petite fourmilière (qui n’a décidément plus envie d’être petite ni de se cacher sous terre). Le nom est déjà trouvé, Liane travaille en ce moment sur le logo. Coming soon ! 🙂
  • continuer à écrire mon livre (que de montagnes russes émotionnelles, ce livre !) <3

Et toi, quand tu penses à ton année à venir, tu visualises quoi ?
Des périodes vertes-jaunes-rouges ou la même couleur partout ?
Tu as des zones rouges qui reviennent chaque année ?

Tu veux mettre ton énergie au bon endroit ?
Arrêter de te sentir épuisée et dispersée ?

Viens avec moi ! Je te partage comment arrêter de courir partout, tout en restant toi.
Pour y aller pas à pas, je t’ai préparé un programme gratuit en 10 jours...

Please enter your name.
Please enter a valid email address.
Please check the required field.
Something went wrong. Please check your entries and try again.

Tu veux mettre ton énergie au bon endroit ?
Arrêter de te sentir épuisée et dispersée ?

Viens avec moi ! Je te partage comment arrêter de courir partout, tout en restant toi.
Pour y aller pas à pas, je t’ai préparé un programme gratuit en 10 jours...

Please enter your name.
Please enter a valid email address.
Please check the required field.
Something went wrong. Please check your entries and try again.

Bienvenue !
Je suis Lidy Zulke-Trokhatcheff
J’accompagne les femmes passionnées et engagées, qui veulent mettre leur énergie dans des projets bons pour le monde et pour elles.
Je suis facilitatrice de projets coopératifs et mentore pour entrepreneures
Je les aide à clarifier leur raison d’être, à poser des bases saines pour apaiser leur rapport au temps et mieux s’organiser.
En Savoir Plus

Laissez un commentaire





Avertis-moi par mail si quelqu'un répond à mon commentaire. Tu peux également t'inscrire sans commenter.

efficitur. felis ut sed ut risus sit
1 Partages
Tweetez
Enregistrer1
Partagez
Partagez