Multipotentiel – Laquelle de ces 3 manières d’entreprendre te correspond ?

Curieux de tout ou presque, tu as une liste de formations, stages, ateliers livres qui t’intéresse longue comme le bras (et qui se remplit toujours).
Tu passes ton temps à fouiner, chercher, découvrir, explorer, tester, apprendre, expérimenter… puis à partager le fruit de tes découvertes, d’une manière ou d’une autre.
Ton cerveau fonctionne en arborescence, avec des liens qui se créent en permanence d’un sujet à l’autre.
Tu as un mode de fonctionnement neurologique atypique… dit « MULTIPOTENTIEL ». Bienvenue parmi nous !
Je te rassure :
1- ce n’est pas une maladie, ni une tare. (même si je l’ai longtemps cru !)
2- c’est particulièrement adapté quand on entreprend (et vice-versa !)

Ce qui t’importe, c’est de faire ce que tu veux, quand tu veux, avec qui tu veux, comme tu veux, quand tu veux (ah oui, ça je l’ai déjà dit, mais c’est tellement important, non ?).
D’ailleurs, c’est sans doute ça qui t’a donné envie de t’intéresser à l’entrepreneuriat.

Bref, la LIBERTÉ quoi !
Mais comme tes grandes passions fulgurantes peuvent (plus ou moins) rapidement se transformer en ennui total… tu te demandes peut-être comment faire pour concilier ton envie de découverte en vrai job, à la fois kiffant, sécurisant et utile. (enfin, moi, la question, je me la suis posée. Et les personnes que j’accompagne aussi !)

En explorant cette question (pour moi, puis pour les personnes que j’accompagne), je me suis rendue compte qu’il y avait 3 grandes manières d’entreprendre lorsqu’on est multipotentiel.

Je te les présente et tu me dis si tu te reconnais, OK ?

1- LA SLASHEUSE / LE SLASHEUR,
qui a plusieurs métiers en même temps

Tu es slasheur si tu as plusieurs entreprises en parallèle (ou un mélange d’activités salariées / entrepreneures.).

Exemple : tu es journaliste spécialisée sur les projets écolos , tout en étant facilitatrice de cercles de femmes/retraites et organisatrice d’évènements écolos (Julia, je sais que tu me lis… ^^)

Tu utilises des supports de communication différents pour chacune de tes activités (ou du moins plusieurs réseaux de clients plus ou moins cloisonnés.)

Certaines de ces activités peuvent se croiser dans une même semaine et/ou être réparties dans l’année.

Exemple :
– de juin à septembre : tu te focalises sur l’organisation d’évènements de sensibilisation (festivals notamment)
– de octobre-mai : tu priorises sur l’animation de Cercles de femmes / de retraites et rédaction d’articles sur des projets écologiques inspirants.)

Les +

  • Beaucoup de diversité au quotidien et à l’échelle de l’année !
  • Relativement simple d’expliquer ce que tu fais en utilisant les « cases-métiers » classiques.
    Il te suffit de dire, par exemple, « je suis fleuriste, masseuse et prof de qi qong » et les gens comprennent ! 😉

Les –

  • Difficile d’éviter la suractivité, car les actions de communication et commerciales sont à faire pour CHAQUE activité (multiplication des tâches)
  • Un risque de dispersion, et de tomber dans les « il faut, je dois », si tu prends en charge LA TOTALITE de CHAQUE métier, plutôt que de te focaliser sur les tâches qui t’épanouissent le plus.

2- LA SURFEUSE / LE SURFEUR,
qui change de métiers (plus ou moins) régulièrement

Là, on est sur un fonctionnement par vague : je fais tel job, puis lorsque j’en ai marre, que j’ai l’impression d’avoir fait le tour de la question, que je m’ennuie… je change.

Exemple : tu es prof de yoga, puis tu lâches ton job pour te lancer comme praticienne en médecine traditionnelle chinoise avant de devenir coach de vie spécialisée en permaculture.

Les cycles peuvent être plus ou moins longs selon les personnes. J’en ai connues qui changeaient de job tous les 2-3 ans, et d’autres qui étaient sur des cycles de 10 ans environ….

Les +

  • Nourri le sentiment d’aller « au bout des choses », de creuser en profondeur, et facilite de fait de se sentir suffisamment expert et légitime pour transmettre/accompagner sereinement

Les –

  • Impression de recommencer à zéro à chaque nouvelle vague, de ne rien construire dans la durée
  • Potentiel sentiment d’insécurité économique à chaque nouvelle vague

3- L’ALCHIMISTE,
qui crée approche singulière !

Dans ce cas tu n’as qu’UNE seule et unique activité, qui rassemble les différentes approches, méthodes, outils que tu utilises et les qui les alchimise pour créer une méthode, une approche, qui s’enrichit de différentes influences et qui est singulière.

Exemple : tu crées des accompagnements pour les personnes engagées et multipotentielles qui veulent mettre leur énergie dans des projets éthiques, qui les aident à se sentir libre, profondémment vivantes, alignées avec leurs valeurs et leurs besoins.
Pour ça, tu utilises la Communication Non-Violente, les approches coopératives (sociocratie, holacratie, gouvernance partagée), les thérapies brèves comme l’Intelligence relationnelle, des approches systémiques comme la permaculture, le minimalisme, les méthodes agiles, le yoga, et des ressources alternatives concernant la communication, la relation au temps, à l’argent…


Tu l’auras peut-être compris, j’ai pris mon propre exemple dans cet exemple et de ce que je développe dans La forêt qui pousse pour illustrer l’ALCHIMISTE. 😉

Dans ce cas, ton approche débute avec un noyau et évolue en permanence, au fil de tes apprentissages, pour s’enrichir au fur et à mesure de tes découvertes, comme les couches d’un oignon.

C’est d’ailleurs comme ça que se sont créées de nombreuses approches, comme la Communication Non-Violente (CNV), le Qoya (un mélange de Cercles de femmes, de yoga, et de danse intuitive), l’Intelligence relationnelle à laquelle je me forme en ce moment, et tant d’autres approches !

Les +

  • Permet d’exercer ta créativité, tes talents d’exploration et de transmission, en créant des passerelles entre des domaines (a priori) séparés.
  • S’appuie sur ton évolution pour que tu ne t’ennuie pas, ni que tu aies à tout casser/recommencer (ce qui apporte pas mal de sécurité économique !)
  • Permet d’avoir un bel équilibre de vie (à condition de te focaliser sur ce qui t’anime profondémment et de t’alléger du reste ! C’est pas magique non plus ! ^^)

Les –

  • Demande d’apprendre à bien se connaître pour se focaliser sur tes forces et ta singularité (en clarifiant ton fil rouge, notamment)
  • Indispensable d’apprendre à écouter ta boussole intérieure pour évoluer de manière vivante, sans rigidité, en t’écoutant vraiment


Mon expérience personnelle
et les choix que j’ai fait

Lorsque j’ai officiellement lancé mon activité « La petite fourmilière » en 2016, je n’accompagnais et formais QUE des collectifs engagés en faveur de causes écologiques, sociales ou culturelles (comme Enercoop, Valorem, la Chambre régionale de l’Economie sociale et solidaire, Jeunesse habitat solidaire, le coworking des Darwiniens, …).
Des institutions publiques, entreprises, associations et coopératives qui voulaient décider et faire ensemble de manière plus horizontale et respectueuse de chacun.

Puis, lorsque des collègues entrepreneures sont venues vers moi pour me demander de leur partager ma propre manière d’entreprendre, j’ai hésité à arrêter d’accompagner les collectifs pour me consacrer à l’accompagnement d’entrepreneur.e.s.

A basculer dans le mode « surfeuse », donc. 😉

Mais je me suis rendue compte que :

  • j’aimais toujours autant accompagner les collectifs… mais pas sur tout ce que je faisais au début :
    je commençais à ressentir de l’ennui lorsque je transmettais sur certains sujets (comme Comment mener des réunions efficaces, Comment prendre une décision de manière coopérative… ).
  • j’avais envie d’avoir de la diversité et de continuer à apprendre sur de nouveaux sujets.
    Clairement, je voulais vraiment consacrer plus de temps à explorer/comprendre, puis transmettre à propos de formes alternatives et éthiques d’entrepreneuriat, et mieux comprendre ce qu’est la multipotentialité.
  • être facilitatrice-accompagnatrice-formatrice de projets collectifs me permettait de rentrer dans une « case », dans laquelle je me suis vite sentie à l’étroit (même si j’y ai trouvé de nombreux collègue et que ça a bien nourri mon besoin d’appartenance ! ).
    En cheminant, je me suis rendue compte que ce qui m’anime profondémment, c’est avant tout Comment prendre soin de soi quand on développe des projets engagés avec passion.
    Les projets coopératifs restent un focus important dans ce qui m’anime, parce que c’est pour moi, une voie vraiment intéressante pour développer des projets qui ont du sens… mais pas plus que ne le sont l’entrepreneuriat, la reconversion, et le développement de projets de vie plus personnel… !
  • il y avait un sacré fil rouge entre ces 2 types d’accompagnements :

Dans les 2 cas j’accompagne des personnes qui mettent leur énergie dans des projets qui ont du sens et une bonne grosse dose d’éthique.

Toutes sont très empathiques, altruistes et hypersensibles.
Naturellement tournées vers les autres.
Et pour peut qu’on leur ai appris dans l’enfance qu’on vit dans un monde où :
– soit tu es généreux (= no limit)
– soit tu es égoïste (mais dans ce cas tu es tout seul)

…ce n’est pas toujours simple pour elles de concilier ces qualités avec le fait de prendre soin d’elles, notamment en ce qui concerne leurs ressources temps, énergie, argent.

Et puis, dans tous les cas, chaque accompagnement est l’occasion de clarifier :

  • ce qui te tient à cœur, pour faire les bons choix et partir dans la bonne direction
  • qui tu es, quels sont tes talents, ta singularité, pour te permettre de rayonner en t’appuyant sur tes forces
  • comment te respecter, en apprenant à écouter ce que j’appelle ta « boussole intérieure »
  • quel est le modèle économique qui te permet d’être résilient et autonome
  • comment avoir des relations plus authentiques avec les personnes avec qui tu travailles
  • comment te sentir libre, en ayant un bel équilibre de vie (pro/perso)

Ensuite, en ce qui concerne le mode de fonctionnement “slasheuse”, j’avoue qu’il ne m’a JAMAIS intéressée. Lorsque j’étais salariée, j’ai vécu de grosses périodes de suractivité et frôlé plusieurs fois le burn out. J’ai aussi des soucis de santé chroniques depuis 8-10 dernières années, qui ont sacrément attaqué mon niveau d’énergie. Du coup, pour moi, il est évident que je suis entrepreneure pour prendre soin de mon temps et de mon énergie vitale.
Et que ça passe par concentrer mon énergie et faire converger mes projets pour éviter de me disperser. Rien que l’idée de gérer 2 sites internet et 2 stratégies de communication me donne des boutons !

J’aspirais aussi clairement à réunifier toutes les parts de moi.
J’avais mal vécu la fin de ma dernière expérience professionnelle, durant laquelle j’avais vraiment le sentiment d’avoir créé une barrière imperméable entre ma vie pro et perso. Je ne voulais plus me sentir morcelée, mais vraiment COMPLETE.

J’avoue que l’idée de me créer mon propre job sur mesure (un peu comme quand je créé mes meubles ou vêtements sur mesure !)… ça me plaisait beaucoup aussi ! 🙂

Aujourd’hui, je continue à évoluer, parce que je suis vivante… et mon activité aussi !
J’ai arrêté de chercher à tout figer, graver dans le marbre. J’accepte que tout est évolutif… et mes clients évoluent aussi.
Et c’est très bien comme ça !

A toi, maintenant !

Laquelle de ces 3 manières d’entreprendre te correspond le plus, aujourd’hui ?
Est-ce qu’elle te convient ou est-ce que ça te donne envie de faire des évolutions ?
Viens nous raconter en commentaire !

J’ai hâte de te lire !

Inscris-toi à mon atelier  gratuit

Comment vivre d’une activité
qui change le monde...
lorsqu’on s'intéresse à 10 000 sujets ?

 

Rejoins une communauté de femmes engagées et (multi)passionnées qui veulent changer le monde avec une activité qui leur ressemble et qui les fait kiffer !
et reçois ta dose d'inspiration pour faire pousser tes projets, à TA manière !

Veuillez saisir votre nom.
Veuillez saisir une adresse email valide.
Please check the required field.
Quelque chose a mal tourné. Veuillez vérifier vos entrées et réessayez.

Photo Lidy

Hello, je suis Lidy !
J'accompagne les femmes engagées, qui ne rentrent pas dans les cases, et qui veulent se sentir libres, à mettre leur énergie dans une activité ÉTHIQUE qui leur ressemble... sans se perdre en chemin !

Suis-moi sur
les réseaux sociaux !

Hello, je suis Lidy !
J'accompagne les femmes (multi)passionnées ET engagées à développer leur activité éthique sans chercher à rentrer dans les cases toutes faites... ni se cramer ! ;)

Tu te reconnais ? Bonne nouvelle ! : j'ouvre chaque mois quelques places de séance découverte gratuite. Demande la tienne ici.

11 commentaires

  1. Sandrine d'Halluin sur 23 septembre 2021 à 2:50

    Délibérément alchimiste ! ça fait plaisir de se voir en miroir…

    • Lidy Zulke-Trokhatcheff sur 23 septembre 2021 à 3:03

      Bienvenue parmi les alchimistes, Sandrine !
      Et avec plaisir pour le miroir ! 😉

  2. Marion sur 21 septembre 2021 à 3:45

    Ancienne surfeuse (ce qui me convenait assez bien mais dans un contexte qui ne correspond plus à ma vie de jeune maman), devenue multi-slasheuse au bord de l’épuisement à force de trop me disperser, j’aspire à devenir une apprentie-alchimiste sereine et épanouie ! (Merci à Liane pour ces illustrations toujours superbes)

    • Lidy Zulke-Trokhatcheff sur 21 septembre 2021 à 4:28

      Hello Marion,

      Je t’envoie PLEIN d’ondes positives si tu es au bord de l’épuisement ! (c’est bien toi qui es inscrite pour la prochaine retraite que j’anime ?
      Si oui, je sens que c’est le bon moment pour toi, pour t’offrir un temps de ressourcement et de prise de hauteur pour faire les bons choix pour ton activité et pour toi pour ces prochains mois ! :))

      En tout cas, c’est super que tu puisses sentir quand tu as besoin d’évoluer pour t’adapter à tes besoins du moments (heureusement, tout ça n’est pas figé)

      Et MERCI pour les illustrations, c’est vrai qu’elle est trop forte, Liane ! <3

      • Marion sur 24 septembre 2021 à 11:43

        Tout à fait ! Nous aurons le plaisir de nous rencontrer ce vendredi 🙂
        En espérant passer du surf-sur-multi-slashs au plaisir de l’alchimie harmonieuse (tout un programme !)
        Bon week-end et… à la semaine prochaine !!!

  3. Valérie sur 21 septembre 2021 à 12:28

    Qu’est ce que ce discours me parle !!!
    Je me suis découverte multi-potentielle il y a très peu de temps, enfin plutôt je le savais déjà mais savais pas comment ça s’appelait !
    J’ai décidé pour les mêmes raisons de me lancer dans l’entreprenariat (merci le covid) il y a un peu plus d’un an alors que j’avais toujours dit que ce n’était pas pour moi. Depuis, je stagne niveau boulot (car les peurs et croyances sont des sacrés freins) mais j’avance doucement sur la connaissance de moi et sais au fond de moi que je suis à ma place.
    J’ai toujours dit que à long terme, je ferais plusieurs métiers (slasheuse ?) et jusqu’alors je ne suis jamais restée plus de 3 ans sur un même poste (et encore le dernier, je savais qu’il allait se terminer en commençant car plan social de prévisible) et en lisant ton texte, je me rends compte que l’alchimiste me plait bien ^^ (j’enviais Julie du blog zùnzùn qui mélange toutes ses passions)
    Je n’ai aps pu vous découvrir lors les rencontres mompreneurs mais je crois que j’ai loupé quelque chose ! Merci les bonus de m’avoir permis de faire cette découverte. Je vais vous suivre quelques temps ^^

    • Lidy Zulke-Trokhatcheff sur 21 septembre 2021 à 4:45

      Bienvenue dans la forêt qui pousse, Valérie !

      C’est vrai que c’est un sacré changement de posture de passer du salariat à l’entrepreneuriat, c’est normal de se sentir déboussolée par moments !

      En tout cas, tu es au bon endroit pour trouver des clefs pour avancer vers ce qui est juste pour toi !

      ps : A propos de la Rencontre des mumpreneurs engagées, si tu l’as loupée et que tu étais intéressée, Blandine, l’organisatrice, vient justement de me donner des infos sur la mallette qui est proposée en vente suite à la Rencontre.

      Voilà je te partage l’info, qui peut t’intéresser :
      la mallette est en réduction jsq aujourd’hui (le prix double à partir de demain).
      Elle contient toutes les interventions enregistrées + 10 ateliers d’approfondissement (dont celui que j’ai créé pour guider à trouver son fil rouge) + les 4 pratiques Bien être proposées durant la Rencontre… Je te mets le lien si tu veux la commander : https://insideup.systeme.io/malette-mumpreneur-engagee-1?sa=sa0016655759942fe7cdfc78166ae3ef0e3e668866

      Encore bienvenue parmi nous !
      Belle exploration de La forêt qui pousse 🙂

      • QUERE Valérie sur 22 septembre 2021 à 5:35

        Voilà, un autre message de l’univers : ma formation du 29-30/09, seul vrai frein à ma participation au bivouac du 01/10, vient d’être annulé faute d’un nombre de participants suffisant !
        Du coup, je saute le pas et passe un nouveau cap : ma première véritable action d’investissement en moi 🙂
        je suis trop contente.

        • Lidy Zulke-Trokhatcheff sur 23 septembre 2021 à 12:52

          WOW, sacré message, oui !
          J’adore quand ça se passe comme ça. 🙂
          J’ai hâte de te rencontrer et de t’accompagner ! (J-8 !!!)
          A très vite alors !

  4. Anne Balthazart sur 20 juin 2019 à 12:51

    Merci Lidy, je fais partie de la catégorie 2… et cela fait bien longtemps… J’ai essayé la numéro 1 mais c’est vraiment trop sclérosant pour moi…
    Des bises et à bientôt.
    Anne

    • Lidy Zulke-Trokhatcheff sur 20 juin 2019 à 5:09

      Avec plaisir Anne ! Merci pour ton partage, super intéressant ! Du coup, tu en as combien, des activités, aujourd’hui ? Est-ce que certaines se recroisent (mêmes clients notamment) ?

Laissez un commentaire





Avertis-moi par mail si quelqu'un répond à mon commentaire. Tu peux également t'inscrire sans commenter.